François Séguret

François Séguret, germaniste, philosophe et sociologue, a enseigné l’esthétique architecturale, les arts plastiques et l’anthropologie urbaine à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-la Villette (Ensaplv), après avoir enseigné, jusqu’en 1971, à l’Institut de l’environnement. Auteur d’une thèse en philosophie de l’esthétique intitulée « Le montage urbain » (1984), chercheur associé au Laboratoire d’anthropologie des institutions et des organisations sociales (Laios), il a également enseigné à l’université Paris-IX Dauphine. Responsable des Éditions de la Villette de 1989 à 1998, il a notamment publié Masse, mémoire, fiction. L’architecture a perdu son ombre (2002) et Jean Baudrillard, pataphysicien : 1, 2, 3, 4 & 5 (2018) et codirigé L’imaginaire, l’espace et le pouvoir urbain (1980).


Notice: Undefined variable: scripts in /home/editions/domains/editionsdelavillette.archi.fr/public_html/wp-content/themes/MMDWC/functions.php on line 75