Au bord

Avec un essai original de Luc Baboulet.


Notice: Undefined variable: post_id_or_object in /home/editions/domains/editionsdelavillette.archi.fr/public_html/wp-content/themes/MMDWC/woocommerce/single-product/title.php on line 45
Collection Point visuel

42,00 

En 1993, à la suite des accords de Schengen, le photographe Mikael Levin documentait le démantèlement des frontières, de Dunkerque à Bâle. A l’heure du retour de la guerre en Europe,
ce recueil rassemblant 94 images de cette série, rappelle opportunément ce moment emprunt d’optimisme et de mélancolie.

Ce recueil restitue dans son intégralité un important projet du photographe franco-américain Mikael Levin. Réalisé en 1993 et plusieurs fois exposé, cet ensemble de 90 photographies en noir et blanc documente une situation singulière du continent européen au moment où les accords de Schengen, signés en 1985 et 1990, abolissent les barrières douanières et où la guerre en Yougoslavie, qui a éclaté en 1991, remet au contraire en tension la question des identités nationales. De Bray-Dunes, au bord de la mer du Nord, jusqu’à Ottmarsheim en Alsace, Levin a longé la frontière entre la France et, successivement, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse. Sur ce long tronçon, il a systématiquement photographié les traces qui subsistaient de l’ancienne démarcation : postes de douane abandonnés, commerces transfrontaliers désaffectés, signalétique et marquages au sol obsolètes… Entre une tradition européenne de la limite conflictuelle entre États-nations et un imaginaire américain de la conquête progressive d’un monde meilleur, la frontière est saisie par Levin dans toute sa complexité culturelle et politique, dans une vision traversée par les sentiments ambivalents de mélancolie, d’optimisme et d’inquiétude. Redécouvrir ces photographies s’impose dans le contexte actuel de retour des frontières en Europe, sur fond de crise pandémique, de montée des populismes et de retour de la guerre.

Mikael Levin, vit et travaille à New York. Ses projets photographiques tissent une approche documentaire revendiquée, un engagement politique et une fibre poétique inscrite dans sa trajectoire biographique. Exposées des deux côtés de l’Atlantique, ses œuvres font partie des collections du Whitney Museum et du Metropolitan Museum à New York, du Jüdisches Museum à Berlin, du Moderna Museet à Stockholm, du FNAC et du Centre Georges-Pompidou à Paris.
https://mikaellevin.com/index.html

Parution
Novembre 2022
Nombre de pages
186 pages
Intérieur
94 photographies en noir et blanc
Format
230 x 285 mm
ISBN
978-2-37556-046-4

Notice: Undefined variable: scripts in /home/editions/domains/editionsdelavillette.archi.fr/public_html/wp-content/themes/MMDWC/functions.php on line 75